A faire à proximité

Le Palais de Chaillot

Abritant plusieurs musées dont le Musée de l’Homme, le Musée du Cinéma, le Musée de la Marine (Issu d’une collection offerte au roi Louis XV, le musée traite aujourd’hui de toutes les marines à travers ses collections et ses expositions temporaires.) ainsi que la Cinémathèque et le théâtre National de Chaillot.

Edifié en 1937 pour l’exposition universelle, c’est l’oeuvre des architectes Azema, Carlu et Boileau. Formé de deux ailes en courbe qui descendent vers la Seine. Entre ces deux ailes, l’esplanade des droits de l’homme domine la vue sur la Tour Eiffel et le Champs de Mars. Il fut construit sur l’ancien Palais du Trocadéro datant de 1878 dont l’architecture était inspirée de l’art mauresque et tirant son nom du fort de Cadix.

L’Arc de Triomphe

Edifié à partir de 1806 par l’architecte Jean-François Chalgrin, sur ordre de Napoléon 1er en l’honneur des armées françaises, achevé trente ans plus tard sous le règne de Louis Philippe.
Situé au centre de la place de l’Etoile, dominant l’avenue des Champs-Élysées de son architecture majestueuse issue des arcs de l’antiquité.

Les piédestaux sont décorés de 4 hauts-reliefs allégoriques réalisés par les sculpteurs Cortot, Etex et Rude, dont la « Marseillaise » qui est demeurée célèbre.
Situé au milieu de l’axe reliant le Louvre à la Grande Arche de la Défense, il constitue aujourd’hui le trait d’union entre le Paris ancien et le Paris contemporain.

Prix d’entrée 2012 : 7 €

L’Avenue des Champs-Elysées

Le Nôtre fut chargé par Louis XIV de redessiner le Jardin des Tuileries.

Il traça donc cette artère qui permettait au regard royal, depuis le Palais des Tuileries de suivre la course de l’astre solaire et le voir se coucher dans le prolongement de ce qui deviendrait Les Champs-Élysées.

Rien d’étonnant de la part du Roi Soleil qui augurait ainsi de l’avenir de cette voie triomphale.
L’avenue s’étend de la Place de la Concorde jusqu’à la Place Charles de Gaulle - Etoile.

Le Grand Palais

Construit pour l’exposition universelle de 1900, il abrite le Palais de la Découverte, consacré aux sciences et à leurs applications (depuis 1937), les Galeries nationales du Grand Palais, lieu d’expositions artistiques internationales (depuis 1964), et la nef, aujourd’hui restaurée, qui accueille des manifestations culturelles et divers événements.

Adresse : 1, avenue du Général Eisenhower, Paris 75008.

Le Petit Palais

Construit pour l’exposition universelle de 1900 et ensuite inauguré le 11 décembre 1902 comme musée sous le nom de Palais des Beaux-Arts de la ville de Paris, il est situé dans l’environnement prestigieux des jardins des Champs-Élysées, et s’insère dans un ensemble monumental comprenant le Grand Palais et le Pont Alexandre III.
Entièrement rénové et réaménagé de 2001 à 2005

Adresse : 5, avenue Dutuit, Paris 75008.

L’Église Saint-Augustin

L’église a été construite entre 1860 et 1871, dans le quartier de la Petite Pologne, actuellement place Saint-Augustin dans le 8e arrondissement de Paris. Au moment du Second Empire ce quartier change avec un afflux démographique entrainant une construction d’immeubles. Le préfet Haussmann va faire tracer de larges avenues rectilignes. Les carrefours appellent des édifices prestigieux.
Napoléon III décida que la crypte de l'église abriterait les sépultures des princes de la famille impériale, celle des empereurs et impératrices devant demeurer en la basilique Saint-Denis.

Les Jardins du Trocadéro

Dessinés pour l’Exposition universelle de 1878, ils s’étendaient alors devant un palais hispano-mauresque qui fut détruit pour construire Chaillot en 1937. De ses allées et pentes, très appréciées tant par les promeneurs que par les patineurs, on a un angle de vue magnifique sur la Tour Eiffel… L’été les parisiens aiment à se rafraîchir autour de la célèbre fontaine de Varsovie (1937) comprenant un grand bassin central dominé par une série de bassins en cascade et régulièrement animés par les grandes eaux distillées par 20 canons à eau.

Musée d’Art Moderne

Situé dans le Palais de Tokyo construit dans le cadre de l'Exposition internationale des arts et des techniques de 1937 pour n'ouvrir effectivement qu'en 1961 avec notamment, un noyau d'oeuvres provenant des collections "modernes" du Petit Palais enrichie grâce à la générosité des collectionneurs Emanuele Sarmiento, Mathilde Amos, Ambroise Vollard.
Ses collections, riches de plus de 8000 oeuvres illustrent différents courants de l'art du XXème siècle. Expositions sur les grands mouvements et les artistes marquants de la scène européenne du XXème siècle mais aussi expositions monographiques et thématiques présentent les principales tendances de l'art d'aujourd'hui.

Adresse : 11 avenue du Président Wilson, 75116 Paris

Musée du Quai Branly

Ecrin imaginé par l'architecte Jean Nouvel et dédié aux Art Premiers (d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et d’Amérique)…
La collection comporte environ 300 000 objets, qui proviennent en majorité du musée de l’Homme (250 000 objets du laboratoire d’ethnologie) et du musée national des Arts d’Afrique et d’Océanie (25 000 objets).
Un musée pour les arts non occidentaux qui ont acquis au cours du XXe siècle une place capitale dans les collections des musées : cette évolution s’est faite notamment grâce aux artistes fauves et cubistes, sous l’impulsion d’écrivains et de critiques, d’Apollinaire à Malraux, et dans le sillage des travaux de grands anthropologues comme Claude Lévi-Strauss.
Placé sous le haut patronage de l’Unesco, le Quai Branly permet la diversité des regards sur les objets, de l’ethnologie à l’histoire de l’art, et reconnaît officiellement la place qu’occupent les civilisations et le patrimoine de peuples parfois tenus à l’écart de la culture actuelle de la planète.

Adresse : 37 quai Branly, 75007 Paris

Musée Guimet – Musée National des Arts Asiatiques

Né du grand projet d’un industriel lyonnais, Émile Guimet (1836-1918), de créer un musée des religions de l’Égypte, de l’antiquité classique et des pays d’Asie. De ses voyages, il réunit une importante collection présentée initialement à Lyon à partir de 1879. Par la suite, il transférera ses collections dans un musée qu’il fit construire à Paris et qui fut inauguré en 1889.
À partir de 1945 dans le cadre d’une vaste réorganisation des collections nationales, le musée Guimet envoie au Louvre ses pièces égyptiennes et reçoit en retour l’ensemble des oeuvres du département des arts asiatiques du Louvre.
Dès lors l’institution de la place d’Iéna devient l’un des tout premiers musées d’arts de l’Asie dans le monde.

Adresse : 6, place d’Iéna, 75116 Paris

Musée Dapper – « Un espace d’Arts et de Cultures pour l’Afrique, les Caraïbes et leurs diasporas »

Situé dans un hôtel particulier construit par Charles Plumet au début du siècle.

Adresse : 35 rue Paul Valéry, Paris 16°.

Musée Marmottan-Monet

Créé en 1934, ce musée est aménagé dans un bel hôtel particulier du XIXe siècle entouré d'un jardin. Cet ancien pavillon de chasse, style Empire, étonne dans un contexte architectural plus récent. L'hôtel, qui a conservé l'allure d'une demeure particulière, a été donné, avec les collections qu'il contenait, à l'Institut de France par Paul Marmottan (1856-1932 ), historien d'art et collectionneur Français.
De très importants legs changèrent la vocation première du musée qui devint un des haut lieux de l'impressionnisme à Paris. Ainsi, aujourd'hui on peut admirer dans ce décor prestigieux où se mêlent les ors, les marbres et les essences précieuses, de sublimes toiles impressionnistes de Monnet et de ses amis.

Adresse : 2 rue Louis-Boilly, 75016 Paris France

Palais Galliera – Musée de la Mode et du Costume

C'est dans le palais de la duchesse de Galliera, édifié au XIXe siècle, que le musée de la Mode, inauguré en 1977, fait revivre l'histoire de la mode au travers de prestigieuses expositions temporaires. Elles permettent de découvrir une partie d'un fonds riche de 90 000 pièces : les somptueux habits des XVIIIe et XIXe siècles comme les oeuvres des grands couturiers et créateurs gardent la mémoire de trois siècles de mode.

Ouvert seulement lors des expositions

Adresse : 10 avenue Pierre 1er de Serbie, Paris 16°

Musée de la contrefaçon

Il fut créé en 1951 par l'Union des Fabricants dans un hôtel particulier classé de la rue de la Faisanderie. Il est didactique et permet au visiteur de s'informer  sur l'étendue de la contrefaçon et son retentissement sur l'économie mondiale, de prendre conscience de l'importance de la protection de la propriété industrielle et de connaître les sanctions prévues par la loi. Unique en son genre, il présente un éventail très diversifié de produits contrefaisants et de modèles authentiques afin que le visiteur apprenne à les différencier : bronzes de Rodin, parfums, tabac, dictionnaires, logiciels, CD/DVD, jouets, outillage, électroménager, produits d'entretien, textile, maroquinerie, vaisselle, pièces détachées d'automobile, stylos…

Adresse : 16 rue de la Faisanderie, Paris 16°

Maison de Balzac

Située au cœur de l'ancien village de Passy, cette maison est la seule demeure parisienne de l'écrivain qui subsiste aujourd'hui. Balzac y vécut de 1840 à 1847 et y conçut La Comédie humaine. En ce lieu également il écrivit quelques-uns de ses plus beaux romans tels La Rabouilleuse, Splendeurs et misères des courtisanes ou encore La Cousine Bette et Le Cousin Pons. Acquise par la ville de Paris en 1949, la maison fut aménagée en musée, puis dotée d'une bibliothèque. On y trouve des manuscrits originaux, l’histoire de sa vie et de son œuvre.

Adresse: 47 rue Raynouard, Paris 16°

Musée du Vin

Dans d’anciennes carrières exploitées au Moyen-âge et aménagées ultérieurement en cellier par les frères Minimes du couvent de Passy. Ouvert en 1984 par le Conseil des Echansons de France, ce musée témoigne de la richesse et de la diversité du patrimoine français à travers une exposition d’outils et d’objets se rapportant aux travaux de la vigne et du vin.
Prix d’entrée incluant la dégustation d’un verre de vin.

Adresse : 5 square Charles Dickens, 75016 PARIS

Le Musée des cristalleries de Baccarat

Dans l'un des derniers "dépôts" parisiens du XIXe siècle, à travers les évolutions techniques et stylistiques qui ont fait la réputation de Baccarat. Présentation des pièces maîtresses réalisées pour les expositions universelles et pour lesquelles Baccarat obtint chaque fois la plus haute distinction sous forme de médailles d'or ou de grand Prix.
Adresse : 11 Place des Etats-Unis, Paris 16

La Tour Eiffel

L’imposante « Dame de Fer »… Une géante de 324 mètres de haut surplombant les jardins du Trocadéro.
Conçue par Gustave Eiffel à l’occasion de l’Exposition Universelle afin de célébrer le centenaire de la Révolution Française.
Sa construction a débuté en 1887 pour s’achever le 31 mars 1889. Devenue depuis le symbole de Paris.

Prix d’entrée 2012 : 13,40 € (Ascenseur sommet).
A savoir : tous les soirs, la Tour Eiffel se pare de son habillage doré et scintille 5 minutes au début de chaque heure une fois que la tour est éclairée et jusqu’à 1 h du matin.